Demain en France : éditions précédentes

Logo DEF couleurPour la première édition de Demain en France, la Ligue de l’enseignement des Pyrénées-Atlantiques a rassemblé une vingtaine de jeunes du département pour participer au projet. Ils faisaient déjà partie de groupes constitués qui pratiquaient en amateurs dans leurs quartiers. L’opération leur a donné la possibilité de croiser leurs modes d’expression : slam, arts plastiques, graff, musique et chant, et d’être accompagnés par des artistes du collectif Effort de conscience de Bordeaux et la compagnie La boîte noire de Biarritz. En juin 2009 a eu lieu la représentation publique à la Foire Exposition de Pau. Cela a permis d’élaborer un DVD, disponible à la fédération, qui présente le déroulement de la journée et les productions des jeunes.
Malgré leur appréhension, tous les participants sont allés jusqu’au bout, pour respecter leurs engagements et valoriser leurs paroles et leurs idées.

graff child édition 2009En 2010, le dispositif fut réitéré avec 5 groupes de jeunes venant du Centre d’Animation de Lescar, du Centre d’animation d’Oloron Sainte-Marie, du Foyer Saint-Vincent de Paul, du Local Jeunes d’Orthez ou encore de la MVC Saint-Etienne de Bayonne. Des artistes locaux dont ceux de Gare Urbaine et de Very Good Colors, des animateurs et des intervenants professionnels -association Expauz’ton art- ont encadré les ateliers jusqu’à la présentation publique du 29 mai 2010, Place royale à Pau. Lors de cette journée publique, des ateliers d’initiations animés par des artistes ont été proposés au public en lien avec la thématique de Demain en France : du Graff avec Very Good Colors; de la Capoiera avec Emotion Brésil; de la Création plastique « l’Art de la Récup’ » avec la plasticienne Catherine Bonnissent et du Slam avec Bruno Vioujeas.
Afin de sensibiliser le plus largement le public aux thématiques abordées par les jeunes du chantier et ainsi soutenir leurs démarches, un certain nombre d’associations de l’agglomération paloise se sont jointes au projet. On a ainsi pu compter sur la participation d’Europe XXL, Habitat Jeunes Pau Pyrénées, le Point Info Jeunesse de la MJC Rive Gauche, UNICEF Pau, Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples, la campagne « Stop aux clichés sur les Jeunes » de l’ANACEJ, le CDIE Béarn...
Comme pour la première édition, un film a été réalisé afin de conserver et diffuser les prises de parole des jeunes.

Photo Monein  Groupe Fin Graff édition 2011En 2011, la Ligue de l’enseignement des Pyrénées-Atlantiques a choisi de travailler sur un atelier afin de favoriser la rencontre, le débat et l’accompagnement d’un groupe de jeunes par deux artistes : Chloé Beaufils (plasticienne, design textile) et Rémi Vincent (graffeur, graphiste). Du 20 au 26 juillet, 9 jeunes, âgés de 13 à 17 ans, de Monein et des alentours ont participé à ce chantier d’expressions consacré au graff, avec l’autorisation de la mairie de produire une fresque sur un des murs du Centre.

A partir d’éléments sociétaux qui préoccupaient l’ensemble du groupe tels que le nucléaire, la culture coca-cola, les OGM, le capital, le matraquage médiatique ou encore la mondialisation, est apparue l’idée de créer une tête de playmobil : personnage au visage fermé, verrouillé. Autour de cette figure, qui occupe une place essentielle sur le mur, se déploie ainsi un certain nombre de phénomènes questionnant la société d’aujourd’hui.
Face à ces craintes, reste la France de demain à imaginer. Les jeunes ont alors apporté leurs réponses, leurs envies. Ils ont donc imaginé quelle clé pourrait venir déverrouiller le citoyen, lui rendre de son humanité en vue de construire une société plus juste : l’action, le partage, l’épanouissement dont l’école serait un vecteur, le respect de la femme, l’égalité qui se construit à plusieurs etc. Autant de mots dont le travail sur les lettres, encouragé par les pratiques artistiques des deux artistes, a permis aux jeunes d’expérimenter les possibilités esthétiques du graff afin de nous livrer leur vision partagée de demain...