Jouons la carte de la fraternité 2014

exil" L'autre peut nous paraître bien étrange si on n'essaie pas de le connaître."

« L'autre peut nous paraître bien étrange si on n'essaie pas de le connaître.
Sa façon de vivre, de s'habiller, ses choix... Alors on peut se replier sur soi et dire que l'autre n'est pas bien, pas beau. Dire qu'il y a des malheureux, mais qu'on n'y peut rien. On prend peur, on s'enferme.

Une photo déclenche des émotions, des questionnements (...). Elle devient alors une passerelle pour aller à la rencontre de l'autre.

Lire la suite