centenaire de la ligue de l'enseignement

Rencontre autour du sport scolaire dans les années 1950Composition1

Dans le cadre du Centenaire de la Ligue de l'Enseignement des Pyrénées Atlantiques et après le livre "Cent ans de présence laïque dans les PA" ( Encore disponible (25 €) chez Tonnet, Marrimpouey et au siège 17 rue de Boyrie à Pau),

L'USEP vous propose une rencontre sur le thème :

Leçon d'éducation physique, lendits et sport scolaire en images dans les Basses Pyrénées autour des années 1950.

LE MERCREDI 20 MAI 2015
A l' ESPE d'Aquitaine site de Pau – Amphithéâtre
14 h – 18 h

Vous trouverez les informations complémentaires ainsi que le programme de cette journée pdfici.

Cent ans de présence laïque dans les Pyrénées Atlantiques

Textes historiques et 100 témoignages d'amicales laïques et de militants

livre

Des documents originaux montrent la prise en compte de la notion de laïcité dès la fin du XIXe siècle dans notre département. Dans de nombreuses communes, il existe déjà des œuvres laïques et même une amorce de coordination avec des notables républicains autour de P.L. Tourasse notamment. La création officielle de la Fédération Départementale des Œuvres Péri et Post Scolaire d'Esprit et d'Action Laïque des Basses Pyrénées à lieu à Pau à l'assemblée constitutive du dimanche 6 avril 1914. Louis Barthou est le premier président d'honneur. Curieusement, ses statuts fixent déjà les bases des statuts actuels. Quelques amicales laïques plus que centenaires ou quasi centenaires en témoignent encore.

Des témoignages de militants permettent de mesurer chronologiquement l'implantation, les actions, le développement de structures rattachées à la Fédération – qui a changé plusieurs fois de nom – Des vécus locaux et ceux de la coordination départementale, impulsés ou freinés par des hommes ou par des circonstances, traversent les faits historiques, les guerres, le Front populaire, Vichy, mai 68, les manifestations de soutien à l'école publique... Un large panorama concret, géographique et historique.

Lire la suite

Jouons la carte de la fraternité 2014

exil" L'autre peut nous paraître bien étrange si on n'essaie pas de le connaître."

« L'autre peut nous paraître bien étrange si on n'essaie pas de le connaître.
Sa façon de vivre, de s'habiller, ses choix... Alors on peut se replier sur soi et dire que l'autre n'est pas bien, pas beau. Dire qu'il y a des malheureux, mais qu'on n'y peut rien. On prend peur, on s'enferme.

Une photo déclenche des émotions, des questionnements (...). Elle devient alors une passerelle pour aller à la rencontre de l'autre.

Lire la suite

Plus d'articles...